Pourquoi ces travaux ?

© RATP - ING - Isabelle Bonnet© RATP - ING - Isabelle Bonnet

Les voies de la ligne A du RER, exploitées depuis plus de 40 ans, sont particulièrement sollicitées, puisqu’elles transportent aujourd’hui plus de 300 millions de voyageurs par an (20% d’augmentation du trafic lors de ces 10 dernières années). En raison de leur âge, les traverses et le ballast (lit de cailloux qui supporte la voie) nécessitent une maintenance de plus en plus fréquente.
Selon les expertises techniques menées en 2009 par la RATP, la seule solution durable pour répondre aux exigences actuelles et futures de l’exploitation avec des rames de plus grande capacité et de plus grand confort, est le renouvellement total de la voie et du ballast.
Un chantier complexe qui nécessite chaque été d’ici 2021 une interruption totale de trafic sur les sections de la ligne où se déroulent les travaux. Le coût du chantier de renouvellement des voies s’élève à environ 100 millions d’euros, auxquels s’ajoutent les 32 millions d’accompagnement du projet pour un budget total de l’opération estimé à 132 millions d’euros entre 2015 et 2021.

En savoir plus sur le renouvellement des trains
Sous l’égide du STIF, un Schéma directeur pour l’amélioration de l’offre et de la qualité de service du RER A (SDLA) a été élaboré de manière concertée à partir des études réalisées par RFF, SNCF et la RATP, qui ont également été chargés de sa rédaction. Approuvé en 2012, ce schéma prévoit notamment l’arrivée de nouvelles rames à deux niveaux en réponse aux objectifs d’augmentation de la capacité de transport.

À voir également

Tout savoir sur le projet